Rénovation


Préparation des supports

La qualité et la durée de vie des revêtements dépendent énormément de la préparation du support. Sciage, piquage, sablage sont autant de traitements pour retrouver un support sain ou localiser les pointes de rouilles des aciers dans les bétons. Il faut traiter ces épaufrures avec des dérouillants/passivants, puis avec des mortiers résine ou enduits anti-salpêtre et vos murs seront enfin prêts à recevoir leur nouvelle peau.

Finition dite « à pierres vues » ou « brossée »

Le bâti ancien témoigne : il dit la passion créatrice du passé, l’histoire, l’art et le génie.
Redonnez de l’avenir aux bâtis du passé sans en altérer l’histoire. Monuments, églises, façades et murs de pierres retrouvent leur lustre originel via tous travaux de restauration, jointoiements, changement de pierres.

La chaux, un matériau « vieux comme le monde », revient en force depuis quelques années. Montage de pierres, de briques, de pierres naturelles, rejointoiement, bétons de chanvre, enduits, badigeons… démontrent l’étendue du champ d’application de la chaux…
Des pyramides d’Egypte, aux voies romaines, en passant par le pont du Gard ou par la rénovation de façades contemporaines, la chaux, comme le calcaire, accompagnent l’homme depuis toujours. L’invention du ciment au XIXème siècle a toutefois ralenti son évolution, mais depuis quelques années, on redécouvre les vertus, des matériaux d’origine naturelle, comme la chaux.

Les Finitions

Gratté : la couche d’enduit, après réglage et dressage, est grattée avec un grattoir (ou lame dentelée, planche à clous), pendant sa période de durcissement..

Brossé : l’enduit frais est serré à la truelle ou taloché puis brossé avant la prise du mortier.

Taloché : l’enduit est dressé puis serré à la taloche par un mouvement circulaire. Cet aspect est réalisable avec des enduits de composition spécialement adaptée sinon elle est réservée aux modénatures, petites surfaces d’encadrements, soubassements, etc. Cette finition est déconseillée sur de grandes surfaces et en coloris soutenus, ceci afin de réduire les risques de nuançage ou faïençage inhérents à cette finition.

Lissé : il est réalisé comme un enduit taloché, mais la finition s’exécute à la lisseuse plastique ou inox. L’effet recherché est moiré et irrégulier dans la teinte.

Rejointoiment ou pierres apparentes : il est réalisé en application manuelle ou mécanique en forte épaisseur entre les joints – serré à la truelle – et brossé ou gratté selon la finition recherchée.

Les familles d’enduit

Mortier allégé : enduit dont la masse volumique durcie à l’état sec est inférieure à 1300 kg/m3.

Mortier d’enduit d’assainissement pour façades salpêtrées : enduit utilisé pour la réalisation d’enduits sur les maçonneries humides contenant des sels solubles à l’eau. Il présente une porosité et perméabilité à la vapeur d’eau élevées et une absorption d’eau par capillarité réduite.

Mortier chaux : le marché national de la chaux est partagé en deux. Il y a celui de la chaux aérienne et celui de la chaux hydraulique naturelle. Ce dernier est essentiellement réservé à la construction, alors que celui de la chaux aérienne est très diversifié. Les chaux commercialisées en poudre sont destinées à l’élaboration de mortiers préparés sur chantier ou de mortiers dosés et mélangés en usine (gamme patrimoine de Weber et Broutin et ParexLanko, , Belle époque de PRB…) destinés aux travaux d’enduits, de badigeons…

Le choix des couleurs

Il existe une large gamme de teintes chez les différents fabricants (plus d’une centaine en catalogue), attention toutefois, les teintes foncées sont plus sujettes au nuançage et vieillissent moins bien.

enduit de façade 64, enduit de façade Pau, isolation par l’extérieur 64, isolation par l’extérieur Pau, ravalement de façade 64, ravalement de façade Pau, rénovation de façade 64, rénovation de façade Pau, sablage 64, sablage Pau